Après EFnet, c’est le tour

d’Undernet à subir des attaques DOS (Denial of Service).

X et W sont actuellement hors ligne et les administrateurs remettent en cause la poursuite des services gratuits et stables.

Partagez cet article sur les réseaux sociaux