Wall Street Journal (en anglais)

Microsoft, en pleine campagne « anti open source », utilise du

code FreeBSD dans Windows

Partagez cet article sur les réseaux sociaux