Les récentes prises de position de la société Microsoft en défaveur des six lettres « sataniques » – GNU GPL – n’ont pas manqué de susciter vives réactions et intellectuelles colères. Au pays de l’Oncle Sam, le rêve est à portée de chacun : au Nouveau Monde de lui en apporter les chances de réussite. Au risque de troubler les réflexions de Microsoft, la propriété n’est-elle justement pas le dernier frein qui éloigne le citoyen du progrès ? Tentative de preuve par la réalité avec un article publié sur LinuxToday USA par M. Bradley M. Kuhn, dont nous vous apportons aujourd’hui, bénis par son auteur, une adaptation en français.

Article complet (LinuxToday Fr)

Partagez cet article sur les réseaux sociaux