Les mots de passe de Messenger et Hotmail sont piratables. Facilement et à bon marché, comme viennent de le démontrer deux experts en sécurité informatique. Prévenu, Microsoft minimise le problème et semble adopter la politique de l’autruche.

Url: Article complet

Source: ZDNET

Partagez cet article sur les réseaux sociaux