Gratuité face au développement forcément coûteux d’applications issues du monde commercial, certaines sociétés ont mal à leur Linux. Se retirer du jeu alors que d’autres y persistent : où est la raison ? Quel salut pour ces sociétés qui visent notre bureau ? Et, à propos, êtes-vous vraiment certain que votre Linux est déjà prêt pour mon bureau ?

Article complet

Partagez cet article sur les réseaux sociaux