Microsoft joue son avenir aujourd’hui et demain devant la Cour d’appel fédérale des États-Unis. Microsoft veut convaincre cette Cour de
casser une première décision de justice le condamnant à la scission pour violation des lois antitrust. Selon les experts,
Microsoft a de bonnes chances de convaincre les juges de casser le premier jugement sur deux points: l’inclusion d’Explorer dans Windows, et la
tentative de monopole sur les navigateurs web. En revanche, le groupe risque d’avoir la tâche plus difficile sur la question du maintien illégal de son
monopole sur les systèmes d’exploitation.

Source: RTBF
Lu sur: Linuxtoday.com

Partagez cet article sur les réseaux sociaux