En migrant les serveurs de son service Hotmail, à l’origine sous FreeBSD, vers Windows 2000, Microsoft devait rompre, à l’automne dernier, tout lien avec l’univers du logiciel libre. Mais un développeur a récemment démontré le contraire. Microsoft continue d’exploiter des technologies Open source. Une attitude contradictoire avec la récente campagne anti-Linux de l’éditeur de Redmond.

Url: Article complet

Source: VNUNET

Partagez cet article sur les réseaux sociaux